Sainte-Anne (Escaliers de Sainte-Anne)

DE LA RUE LA BANASTERIE AU ROCHER DES DOMS

 

Escalier Sainte-Anne
Escaliers de Sainte-Anne (date inconnue) Gallica

Cet escalier est ainsi nommé de la chapelle, aujourd’hui détruite, à laquelle il aboutissait.

On ne connaît pas l’époque de sa construction première mais il fut entièrement reconstruit sous la conduite de l’architecte Péru et achevé au mois d’avril 1767.

Dans les fouilles qui furent faites pour établir ses plus hautes marches dans le voisinage de l’Ermitage, on trouva, parmi d’autres antiquités, une médaille de bronze de Néron. Toute la partie supérieure de cet escalier a été remaniée et modifiée en 1846.

La chapelle de Sainte-Anne, démolie en 1792, était très ancienne puisque d’après les recherches de l’abbé de Massilian elle existait déjà en l’année 1096.

La portion de rue qui, laissant à droite l’escalier de Sainte-Anne, aboutissait dans la cour du Palais sous la tour Trouillas, se nommait, sans doute à cause de ce voisinage, la rue de Trouillas : Carreria Trulhacii tendente de turre Trulhacii ad domum libratæ Valentinensis, dit un acte de 1470.

 

 

Laisser un commentaire